HISTORIQUE DES "HUMITSU BAKO" :

Les boites à secrets japonaises, littéralement « Himitsu Bako » sont fabriquées selon la technique du « Yosegi », un type de marqueterie traditionnel très ancien apparu à la fin de l’ère « Edo » (1603-1867) dans la région d’Akone (préfecture de Kanagawa au sud de Tokyo)

La région, renommée pour l’habileté de ses artisans à travailler le bois depuis plusieurs générations a donné naissance à de nombreux maîtres spécialisés dans la technique du Yosegi.

La région d’Akone, très boisée, est riche d’une multitude d’essences de bois aux couleurs variées :
- le murier pour le jaune
- le noyer pour le pourpre
- le cèdre chinois pour le rouge …

La couleur des motifs provient uniquement des différentes essences de bois utilisées, aucune peinture ni colorant n'est utilisé.
La technique du Yosegi est principalement utilisée pour la décoration des boites mais est aussi utilisée pour les accessoires de cuisine, toupies, petits meubles ...

Traditionnellement, les Himitsu Bako servaient à cacher ou rendre inaccessible un bien précieux : un pli secret, un bijou, de l’argent, la difficulté pour ouvrir la boite en faisant un véritable coffre-fort.

Les boites les plus sophistiquées, d’une complexité extrême, peuvent nécessiter jusqu’à 100 mouvements pour l’ouverture !